Dominique Grandmont

 

© Photo Lionel Joyeux

poète, traducteur, romancier, essayiste

né en 1941 à Montauban. Études de violon. Humanités classiques au collège Stanislas et au lycée Louis-le-Grand, puis chez les jésuites à Versailles. Ancien élève des écoles de Saint-Cyr et de Saint-Maixent. Officier d’active, démissionnaire pour cause de désaccord sur l’Algérie. Premiers poèmes publiés par Aragon dans Les Lettres françaises en 1964. Son œuvre est remarquée par les prix Vaillant-Couturier pour Pages blanches (1976), Max-Jacob pour Ici-bas (en 1983) et Tristan-Tzara pour Histoires impossibles (1994).
Traducteur du tchèque (Vladimir Holan , Jaroslav Seifert) et du grec (Yannis Ritsos, Constantin Cavafis) , ces auteurs étant repris en trois volumes de « Poésie/Gallimard » (2000, 2001 et 2003). Prix Nelly-Sachs de traduction de poésie, 1999.

 

 

Parmi ses titres marquants:

L’Air est cette foule, Dumerchez, 1996

L’Envers d’écrire, Apogée, 2000

Échelle I, Textuel, 2007

Transversale nord, Apogée, 2007

Mots comme la route,  Tarabuste, 2009

Noir sur blanc, Tarabuste, 2013

Coin table fenêtre, La Canopée,  2017

Milieu de cour droite, Imprimerie Alsace Lozère, 2017

Deux récits

Le Fils en trop, Tarabuste, 2007

Un homme de plus (à paraître)

Un entretien (avec Jean-Luc Bayard)

Foule ouverte asphalte, La passe du vent, 2012

Quatre essais:

Le Visage des mots,Dumerchez, 1997

Le Voyage de Traduire, Dumerchez, 1997

Cri sans voix poésie, Tarabuste, 2010

La Victoire des vaincus, Tarabuste, 2015

 

Un cahier spécial de la revue Triages lui est consacré chez Tarabuste, en 2012

 

Curriculum vitae

Bibliographie complète

Publicités